Bienvenue sur mon blog

"La diversité de mes champs d’intervention, la Psychanalyse, l’Université, mon engagement au Mouvement Démocrate comme mon mandat d’élu municipal, multiplie la dispersion de mes textes ; elle continuera, mais d’une part, on retrouvera l’essentiel de mes positions et réflexions ici, d’autre part un blog donne toute liberté de parler simplement en son nom, sans les compromis ordinaires qu’exigent aussi bien l’action politique, que la participation à une communauté scientifique. Je m’y risque donc au moins pour un temps." RSS Souscrire via RSS

Biographie

Né le 10 décembre à Paris, il est marié à Agnès Kilian, bibliothécaire à Suresnes. Il est père de trois enfants et grand-père de trois petits-enfants.

Après des études secondaires classiques (lycée Voltaire, Ecole alsacienne), il a suivi des études de philosophie et de logique, mais, après une psychanalyse entreprise à 18 ans, il s’est orienté vers la pratique de la psychanalyse et l’enseignement de la psychopathologie à l’Université.

De 1976 à 1994, il a habité Montpellier où il a participé activement à la vie culturelle et intellectuelle, en animant des séminaires, en organisant des colloques et des évènements artistiques.

Depuis 1992, il partage ses activités entre Paris et le midi. Il est actuellement professeur à Marseille où il dirige le laboratoire de Psychanalyse et Psychopathologie clinique (EA 3278)

Il a publié une dizaine d’ouvrages. Considéré comme un spécialiste de l’adolescence depuis ses premières publications, il a écrit plusieurs livres et de nombreux articles sur ce thème, mais sans exclusive d’autres travaux, sur les états-limites, les perversions, et, à titre principal actuellement, les questions praxéologiques, épistémologiques et éthiques sur la cure psychanalytique.

Ses engagements associatifs et politiques ont suivi trois directions différentes :

Depuis son appartenance à l’Union des Etudiants Juifs de France, dès 1967, il a participé activement à la vie associative et culturelle de la communauté juive, lui-même se situant dans le courant du judaïsme libéral (Copernic).

Que ce soit dans le cadre syndical, d’associations professionnelles, de sociétés savantes ou de responsabilités d’expertise auprès des instances de l’administration et des ministères, il est un des représentants principaux de la psychanalyse et de la psychologie clinique à l’université

En 1968, il est un de ces jeunes gaullistes de l’UJP et du Front du Progrès qui s’engagent du côté des étudiants, et qui se dispersèrent ensuite, surtout après l’échec de Chaban-Delmas aux élections de 1974. Quelques-uns sont rentrés dans les rangs chiraquiens ; les autres se sont dispersés entre l’extrême gauche, le PS, les souverainistes gaullistes ou chevènementistes, l’UDF. Lui-même a abandonné l’action politique directe jusqu’en 2006, où il s’est engagé dans le soutien à François Bayrou.

Il est membre du Mouvement Démocrate où il anime la commission « enseignement supérieur et recherche ». Tête de liste à Chatou aux élections de 2008, il y est conseiller municipal.

Pour l’anecdote, journaliste pigiste en 1972 et 1973, il a publié dans France-Soir les premières interviews de Francis Perrin, André Dussollier, Nathalie Baye, des sœurs Huppert et de quelques autres, écrit quelques articles pour Best et Rock and Folk, puis attaché de presse d’une maison de disque d’alors, accompagné plusieurs tournées de groupes étrangers, dont celle des Who.