Bienvenue sur mon blog

"La diversité de mes champs d’intervention, la Psychanalyse, l’Université, mon engagement au Mouvement Démocrate comme mon mandat d’élu municipal, multiplie la dispersion de mes textes ; elle continuera, mais d’une part, on retrouvera l’essentiel de mes positions et réflexions ici, d’autre part un blog donne toute liberté de parler simplement en son nom, sans les compromis ordinaires qu’exigent aussi bien l’action politique, que la participation à une communauté scientifique. Je m’y risque donc au moins pour un temps." RSS Souscrire via RSS

Curriculum Vitae Universitaire

né le 10 décembre 1950 à Paris 9ème
Marié, 3 enfants

Synthèse de la carrière
Après un parcours universitaire en philosophie principalement et en logique, et une cure psychanalytique, j’ai commencé une pratique professionnelle de psychanalyste dès 1977, et réorienté mes études vers la psychologie jusqu’à la thèse, soutenue en 3 ans en 1985, sous l’incitation et la direction de Roland Gori. Mes recherches étaient alors principalement centrées sur l’approche psychanalytique de l’adolescence où mes travaux ont été les premiers d’orientation lacanienne, avec l’idée dominante que l’adolescence était un temps logique, plus que chronologique dans le processus d’identification.

Parallèlement j’ai été sollicité dès 1977, à Montpellier, comme chargé de cours d’une part en DESS de psychologie clinique, sur ce thème de l’adolescence (dépendant alors de la faculté de médecine) en licence de psychologie, devant assurer un cours sur le groupement INRC et e, TD de 1ère année. Chargé de cours jusqu’en 1986 à Montpellier puis à l’Université de Provence, j’ai commencé à postuler sur des postes à partir de 1988.. Maître de conférences à Nice en 1992, j’ai assuré sur le cursus l’ensemble des enseignements de psychologie projective, étayée sur une pratique d’une dizaine d’années plus que sur ma formation universitaire, ainsi que des enseignements portant sur l’adolescence. Nommé, dès mon arrivée, directeur du département, j’ai préparé mon HDR, soutenue à Paris 13 sous la direction de Philippe Lévy, en novembre 1993 ; j’ai été immédiatement qualifié par le CNU.

En septembre 1994, j’ai été nommé professeur à l’université Paris 13. Je me suis intégré au laboratoire dirigé par Philippe Lévy et ai commencé par assurer des enseignements sur l’ensemble du cursus, général en premier cycle, centré sur la psychopathologie de l’enfant en second cycle, sur l’adolescence en DESS, et sur les états-limites, thème principal alors de mes nouvelles recherches, en DEA. J’ai dirigé le DEA de 1999 à mon départ en 2002. J’ai également géré un accord COFECUB/USP. Surtout, en désaccord avec la majorité des collègues psychanalystes, à l’exception de Philippe Lévy, j’ai pris deux initiatives importantes : premièrement en collaboration avec la professeur de psychologie du développement et la maître de conférences en psychologie cognitive, j’ai proposé à l’habilitation et a été accepté un nouveau DESS de psychologie clinique de l’enfant, réellement pluri-référentiel. Deuxièmement, quand Philippe Lévy m’a proposé la direction du laboratoire d’orientation exclusivement psychanalyse et psychologie sociale clinique, j’ai préféré, avec son appui, proposer, en collaboration avec les deux enseignants-chercheurs précédemment nommés, et la professeur de psychiatrie (M.R. Moro), une unité transversale « psychogenèse et psychopathologie », selon la formule unitaire de Wallon, qui contre l’avis de l’université, a été habilité, puis la fois suivante, a été seul reconnu. Elu au CEVU, j’ai assuré pendant trois ans la responsabilité du CIDO (SCUIO de Paris13). J’ai été nommé en 1ère classe en 2001. J’ai également obtenu une PEDR en 2001, renouvelée en 2005. En 2009, j’ai obtenu une PES. En 1998, j’ai conduit une liste indépendante au CNU sous le titre « psychologies actuelles » (1 élu Pr, 2 élus MCF). J’ai été réélu en 2004 sur la liste PSI (SGEN SUP).

Parallèlement, à partir de 1996, j’ai assuré de nombreuses missions d’enseignement, de recherche et d’expertise au Brésil, particulièrement dans les Universités de l’Etat de Sao Paulo et du Rio Grande Do Sul. Depuis ces missions, outre des résultats de recherches contractualisées, publiés en France ou au Brésil et un nombre conséquent de doctorants brésiliens, nommés professeurs-adjoints (équivalent MCF) ou professeurs titulaires (8), a abouti à des liens plus structuraux, en particulier avec l’université UNICAMP, de Campinas. Un professeur de cette université a été nommé en 2009, à l’Université de Provence, mais est reparti au Brésil en 2012.

En 2002, j’ai obtenu ma mutation à l’Université de Provence, sur le poste et le profil précédemment occupé par Philippe Gutton. De suite, j’ai été en charge, pour le plan quadriennal, des maquettes de la spécialité de master recherche et de l’EA 3278, dont j’ai assuré la direction jusqu’à cette année. Le département de clinique étant, pour des raisons conjecturales, divisé entre deux appartenances recherche, j’ai promu la différenciation de deux spécialités de master professionnels, ce qui a été un gain selon tous les membres du département et les étudiants. L’Equipe d’accueil a été deux fois confirmée à son niveau de reconnaissance A, sous une forme qui prolongeait son existence antérieure, associant des équipes extérieures, Nice, puis Toulouse, maintenant indépendante depuis sa constitution en EA de la vague A.

Avec la réunification du laboratoire, avec l’arrivée de J.L. Pedinielli et de trois maîtres de conférences dont deux HDR, et un profond renouvellement entre 2011 et 2012 (1 Pr et 4 MCF), la direction du laboratoire a été confiée à Mario E.C. Pereira en janvier 2011, mais compte – tenu de son départ pour raison personnelle, un nouveau professeur G. Gimenez a repris cette direction.`

Je suis actuellement responsable de l’équipe Psychanalyse, qui regroupe la moitié des membres titulaires du laboratoire.

Depuis 2002, j’ai formalisé et élargi à l’ensemble de l’EA mes collaborations de recherche avec le Brésil, soutenu par des financements brésiliens (CAPES, FAPESQ) et un financement régional (ARCUS, programme risques). Depuis 2007, je mène, au niveau de l’équipe, une politique de publications, ayant abouti à ce que l’ensemble des membres soient « produisants », au sens des revues indexées PsycInfo. Mes activités d’enseignement et de recherche sont précisées plus bas. Depuis 2011,

J’ai commencé à assurer des missions universitaires d’expertise à partir de 2004, d’abord pour la MSTP6, puis dans le cadre de l’AERES. Participant de la commission de constitution et d’actualisation de la liste des revues de psychologie, j’ai co-animé avec la déléguée scientifique un groupe de travail sur la liste des revues de psychopathologie, psychologie clinique et psychanalyse.

ACTIVITE SCIENTIFIQUE Thématiques de recherche
:
A- Psychanalyse de l’adolescence: C’est à partir de trois problèmes que j’ai abordé, dès 1978, cette thématique : La conception psychanalytique du processus adolescent, trop souvent réduit à n’être que la simple résultante de l’enfance, seulement défini par son accès bio-physiologique (la puberté) et sa sortie sociologique (« l’entrée dans la vie ») La difficulté du diagnostic différentiel à l’adolescence, où les manifestations bruyantes et ordinaires de la crise d’adolescence, voisinent avec l’engagement des pathologies les plus lourdes individuellement et socialement. La spécificité de la prise en charge thérapeutique, en particulier dans les cures psychanalytiques, les psychothérapies analytiques et le psychodrame analytique individuel. Parmi les résultats sur chacun de ces problèmes :
-1) deux hypothèses, affinées progressivement, organisent ces recherches: la première est de considérer l’adolescence moins comme un processus que comme une série d’opérations logiques, nécessitées à la fois par les transformations de la puberté et par la socialisation, qui exigent une refondation des identifications ; la seconde est une conception non linéaire de la temporalité en privilégiant la temporalité logique de la succession des opérations nécessaires sur une temporalité seulement chronologique. Il est apparu ainsi qu’à l’adolescence étaient profondément modifiée la perception de l’autre et des fondements psychiques de l’altérité, la fonction des savoirs (en rapport avec le stade formel B, la découverte de l’infini et l’usage des négations), la valeur des voeux oedipiens (déjà soulignée par Winnicott), et la fonction réparatrice du symptôme et des conduites par rapport à une dépression essentielle et non nécessairement pathologique. Il est apparu également qu’il était nécessaire d’affiner la théorie freudienne du surmoi, en proposant l’hypothèse d’un clivage adolescent entre surmoi archaïque, surmoi oedipien et surmoi culturel, permettant de comprendre les manifestations psychopathiques. Enfin, nous avons proposé, en traduisant le terme de Breakdown par panne, de considérer que le risque pathologique à l’adolescence était la conséquence d’un certain nombre de pannes : des référents parentaux et sociétaux, des valeurs et des représentations, qu’il s’agisse de la langue ou de l’image du corps.
-2) En deçà de recherches sur une classification spécifique des troubles adolescents, et compte tenu des appels d’offres souvent brésiliens, trois thèmes ont été spécifiquement étudiés :
a) De façon continue depuis le début de mes recherche, les psychopathies et conduites délinquantes, avec trois résultats principaux ; le premier, confirmant des hypothèses sociologiques anciennes, est que les facteurs de mauvaise intégration culturelle dans l’environnement immédiat sont plus déterminants que des critères purement socio- économique ; le second est que la délinquance, au même titre que les addictions, est d’abord une tentative de guérison de la dépression ; le troisième, validé par les recherches financées par le ministère de la justice à Porto Alegre, est que le mode de traitement judiciaire et psychologique des primo- délinquants est déterminant sur les récidives.
b) L’hypothèse d’une dépression ordinaire à l’adolescence a permis de confirmer qu’une théorie unitaire des suicides à l’adolescence était une erreur. A partir de données épidémiologiques, il est possible de constater que la même dépression aura des conséquences différentes selon le milieu socioculturel, les villes où les TS d’adolescents sont les plus nombreuses sont celles qui connaissent le moins de délinquance, et vice-versa. On en a tiré comme conséquence que le mode de fonctionnement de la relation à l’autre, mais aussi à l’Autorité sociale comme familiale, était déterminant chez les suicidants.
c) L’étude des expériences de type pervers chez les adolescents, sans véritable engagement dans une structure clinique perverse, non seulement confirmait la conception freudienne d’une perversion polymorphe, mais plus généralement exigeait un affinement de la théorie de la sexualité et de la différence sexuelle, et de sa relation au processus surmoïque de socialisation. Ont ainsi été étudiées spécifiquement les viols en réunion (« tournantes ») commis par des adolescents ordinaires.
-3) Alors que les patients de Freud étaient souvent adolescents ou très jeunes adultes (de 16 à 24 ans), la tradition française excluait les indications de cure analytique avec les adolescents. Avec quelques collègues et quelques élèves, nous avons précisé les spécificités de la cure des adolescents, qu’il s’agisse de sa temporalité, plaçant l’analyse du transfert, non comme une fin mais comme une condition à l’analyse du fantasme, de la dialectique angoisse/dépression dans la cure, de la question de la fin de cure. Actuellement, mes recherches portent essentiellement sur une pratique associée, celle du psychodrame analytique individuel. Ces recherches s’articulent avec l’axe 3 de mes recherches.

B- Etats-limite et pathologies associées :
C’est dans la suite de ces recherches sur l’adolescence, et l’hypothèse ancienne d’un lien entre adolescence et état- limite, que j’ai entrepris ces recherches, avec une hypothèse de base, qui était que l’adolescence provoquait un état limite « normal » du sujet, ou que la pathologie limite correspondait à une adolescence interminable. Plusieurs axes de recherche ont progressivement émergé :
-1) Sémiologie et diagnostic différentiel : comme l’a montré Kernberg, c’est un affinement de la sémiologie qui permet de limiter le débordement qui a été celui de ce diagnostic. Nous avons participé à cet affinement en particulier sur deux points : l’articulation particulière entre angoisse et dépression qui ici, comme dans « The fear of breakdown » de Winnicott, ne s’annulent pas comme dans les névroses, mais se cumulent dans un état d’ « inquiétude » ; un rapportmaintenu à la réalité, à la différence des psychoses, voire une sur-adaptation sociale aussi significative qu’une rupture psychopathique.
– 2) La question de la structure « état limite » est récurrente, en particulier chez les auteurs français (Bergeret, Green), comme celle de son voisinage avec la perversion. J’ai proposé de la considérer comme un échec de la structuration perverse, par l’impossibilité de construction d’un objet fétiche comme d’un fantasme. La question des « nouvelles sexualités », posée par J. MacDougall, peut ainsi être interprétée en fonction de la multiplication des cas-limites plus que comme une augmentation des cas de perversion.
-3) Comme les adolescents, les sujets en état limite peuvent être acceptés dans une cure analytique, avec des aménagements qui les en rapprochent encore. En particulier doivent être pris en compte un rapport particulier entre l’imaginaire et la réalité, la panne (et non l’impossibilité) de processus de symbolisation, et une confrontation à des difficultés voisines dans la constitution du champ de l’autre. A la suite d’A. Green, nous étudions les variantes de la cure nécessaires aux cas-limites.
-4) l’état limite, dont on peut tenter de modéliser la position, en usant de la topologie, au-delà d’une pathologie particulière, constitue un paradigme du malaise dans les processus actuels de
subjectivation, là aussi en parallèle au caractère symptomatique du lien social et culturel de l’adolescence. Ceci constitue un chapitre du livre en cours de finalisation « Qu’est-ce qu’un adulte ? »

C- Praxéologie de la psychanalyse et validation des recherches
Cet axe de recherche existant depuis 1980, à partir de ma pratique d’analyste, ne constitue un thème de mes recherches universitaires que depuis 2006, et devient prioritaire depuis 2010
-1) La question de la qualité scientifique de la psychanalyse, science de la nature pour Freud, science discursive pour Lacan, non scientifique pour Popper, ne peut être posée qu’après une analyse pragmatique non pas de la théorie, mais de la cure, à travers l’étude et la modélisation du dispositif , des ressorts de l’interprétation et des théories explicites et implicites du transfert, la théorie psychanalytique étant considérée exclusivement comme l’ensemble des croyances qui fondent la position de l’analyste au début de chaque cure, contestée, au cas par cas, par la clinique. Le « court traité de pratique psychanalytique », paru en 2011, synthétise cette analyse praxéologique
-2) A côté de la question de l’évaluation des cures analytiques, se pose celle de la validation des recherches, validation formelle associée à la construction de modèles, mais surtout validation empirique, qui suppose non seulement un comparatif entre clinique du cas et expérimentation à cas unique, mais aussi de prendre en compte l’implication du praticien dans un transfert à double face où il engage son acte. C’est pourquoi l’accent est mis sur la supervision, plus que sur une étude de l’évolution du patient lui-même dans la cure, comme mode de validation de la pratique psychanalytique.
-3) Plus spécifiquement, est repris actuellement le problème de l’interprétation dans la cure analytique, en relation d’une part avec les théories pragmatistes de l’interprétation et par là même de la langue d’autre part avec les conceptions logiques de la déductibilité et surtout de la calculabilité autour de la question de ce qui caractériserait l’expertise cognitive de l’analyste dans l’énonciation de l’interprétation, non réductible à un raisonnement ordinaire.
Plusieurs projets sont engagés depuis un an et constituent l’axe principal des publications de l’équipe que j’anime dans le laboratoire, en collaboration avec le laboratoire LAPSUS de l’UNICAMP (Brésil), l’équipe Psychanalyse de l’Université de Buenos Aires, la formation des psychothérapeute de l’Université Catholique de Louvain, et l’équipe psychopathologie et psychanalyse de l’UR CRPMS de l’Université Paris-Diderot :
– La catégorie de Réel en psychanalyse, à travers d’une part les concepts proposés par Freud (un article publié par l’IJP, ACL) ,Lacan et par Winnicott (un article en révision pour le JAPA, ACL), et les rapport spécifique de la psychose et du réel (3 articles publiés dans des revues françaises, dont 1 ACL et deux ACLN)
– La validation de la supervision, comme mode de validation clinique des recherches en psychanalyse: par l’analyse de cas contrôlés, présentés oralement en entretien individuel, par des analystes expérimentés dans la pratique du « contrôle », des diverses orientations françaises (avec un comparatif au Brésil), étudier l’élaboration des interprétations dans les cures de patients névrosés, pour confirmer ou affiner les théories contemporaines de l’interprétation psychanalytique. Une thèse en cours
– prolonger mes recherches sur l’approche pragmatique de la cure analytique et de l’interprétation, d’une part par la modélisation du dispositif selon la théorie des jeux- problème de la distribution dynamique de l’information, dans le sens des théorèmes de Nash- (un article en cours de rédaction), d’autre part, en examinant ans l’échange entre psychanalysant et psychanalyste, l’efficience du « principe de charité » (au sens de Quine) et son éventuelle critique du fait des processus inconscients ( réécriture actuelle d’une série de conférences)

Animation scientifique
Direction, animation laboratoires et équipes de recherche
– de 1999 à 2002, création et direction de l’Unité de recherche Psychogenèse et psychopathologie (EA Paris 13) – de 2004 à 2011, directeur du Laboratoire de psychanalyse et psychopathologie clinique (EA 3278, Université de Provence) ; depuis janvier 2012, directeur adjoint du laboratoire qui a changé de nom pour Laboratoire de psychopathologie clinique ; langage et subjectivité .
– depuis 2011 Responsable du programme: Praxéologie de la psychanalyse (voir projet de recherche).
-depuis 2014, Responsable de l’équipe Psychanalyse, qui regroupe la mitié des membres titulaires du laboratoire.
– Organisation ou coorganisation d’une trentaine de colloques depuis 1980, dont 9 de dimension internationale ( 2 à Montpellier, 2 au Brésil, 2 en Israël, 2 en Grèce, et 1 en Belgique) et 8 dans un cadre national universitaire.

Dernier colloque organisé : Genre et psychanalyse, à AMU, avril 2015
Prochain colloque international : Décade de Cerisy La Salle, septembre 2016, avec S. Lippi (Paris 7 René Diderot) : les psychanalystes lecteurs de Spinoza Direction de thèses et autres travaux (détail en annexe) 26 thèses dirigées et soutenues depuis 1996 (9 nommés professor adjunto ou titular au Brésil, 4 M.C. en France, dont 2 devenus Professeurs). 8 thèses en cours dont une co-tutelle et 3 co- directions avec MC (dont 2 venant en soutenance avant décembre 2013). 3 HDR Parrainées, tous nommés professeurs. Actuellement 2 en cours.

Réseaux de recherche
Actuellement engagé dans plusieurs réseaux de recherche, depuis 1996, avec des universités brésiliennes (UNICAMP, USP, UFRG, Université Catholique de Recife) avec essentiellement des financements brésiliens (CAPES, CNPQ, ministères) ou régionaux PACA (ARCUS), après un financement COFECUB. Ils portent essentiellement sur la psychopathologie de l’adolescent et sur la délinquance.

Depuis 2012, programme de recherche « praxéologie de la psychanalyse: le statut du savoir dans la cure », avec L’université de Buenos-aires (dont co-tutelle) et l’UCL (Belgique).
Construction d’un projet de recherche tri-partite : AMU, Université de Haïfa, Université Israël) Al Quds (Palestine). Le projet accepté est ralenti par les conflits actuels.

Valorisation de la recherche :
Outre une certaine médiatisation de mes recherches (presse, radio, TV) en France et surtout au Brésil
(interviews dans principaux quotidiens du Brésil, dont au moins à 8 reprises, première page et pleine page, TV multiples), c’est surtout auprès des professionnels que mes recherches ou les recherches que je dirige ont été valorisées. Je participe à plusieurs CA d’associations du secteur médico-social, et suis intervenu régulièrement dans ce secteur, dans des missions de consultant ou d’expert, ainsi qu’auprès d’instances publiques (PJJ, DRASS, etc.). L’ensemble de ceci est surtout vrai concernant mes recherches sur l’adolescence. Mon ouvrage sur l’Adolescent et le psychanalyste a actuellement une diffusion de plus de 15000 exemplaires en France, et de plus de 10000 dans ses traductions, celui sur le Passage Adolescent, de plus de 6000 exemplaires en France, et de plus de 10000 dans ses traductions, en n’évoquant que les ouvrages « recherche ». Plus polémique et politique, Pour en finir avec la guerre des psys, a reçu un accueil plutôt favorable des psychologues, mais défavorable des psychanalystes-universitaires.

Rayonnement
Echanges internationaux : invitations diverses, mais, principalement et régulièrement, participation à des réseaux de recherche, et invitations régulières avec les universités brésiliennes (principalement UNICAMP et USP). Membre de l’Association internationale de psychopathologie fondamentale, d’origine latinoaméricaine (membre du Conseil scientifique).
Expertises réalisées pour divers organismes brésiliens ministériels ou universitaires (dont expert étranger pour l’évaluation de la psychologie à l’USP, en 2007), ainsi qu’une expertise réalisée (en 2004) pour le compte du ministère français des affaires étrangères sur l’avenir des équivalences DEA/ Mestrado, avec la réforme LMD. J’ai également effectué des missions d’expertise auprès du ministère de la justice français (PJJ), ainsi qu’auprès de l’Etat de Rio grande do Sul (Brésil), sur la délinquance.

Mes expertises auprès de l’AERES et de la MSTP6 sont évoquées plus loin,
Membre de la commission d’expertise de la faculté des sciences sociales et politiques de l’UCIL (Université de Lausanne), en juin 2013.
Président de la commission d’expertise de la faculté de psychologie de l’USP (Sao Paulo), en 2007.
Membre de plusieurs comité de lectures, dont : Revista Latino-Americana de Psicopatologia Fundamental , Cliniques Méditerranéennes , Recherche en psychanalyse, Champ psychosomatique, Figures de la psychanalyse, Psychologie clinique et autres expertises pour diverses revues.
En plus des jurys des thèses dirigées (24) ou HDR (3) parrainées, j’ai participé, depuis 1994, à 91 jurys de thèses et 9 jurys d’HDR

Activités pédagogiques en 3ème cycle à l’international :
– Professeur associé du mestrado et de la formation doctorale de psychologie, à l’USP (Sao Paulo) de 2001à 2003. 120h de séminaires pour les étudiants de mestrado, réparties sur 14 semaines, ainsi que séminaire avec doctorants ; thème : Psychopathologie clinique de l’adolescent.
– Professeur invité à l’UNICAMP (1 mois par an de 2002 à 2009), cours et supervision dans le mestrado et la spécialisation (équ. DESS) de psychopathologie fondamentale (environ 24h/ mois)
– enseignements réguliers dans plusieurs mestrado au Brésil (environ 24h par an), à l’UNICAMP, l’USP, l’Université catholique de Récifé. L’Université Fédérale du Rio Grande do Sul, l’Université Fédérale du Parana, de 1996 à 2008.
– cours réguliers à l’Université (allemande) d’Istambul, ou autres universités depuis 2008. – chargé d’enseignement (12h/an) DESS de psychologie clinique. Université d’Athènes, de 2002 à 2006, dans le cadre d’un convention universitaire
– co-animateur du séminaire doctoral d’Athènes, depuis 2011
– cours réguliers dans plusieurs universités israéliennes (Université Ben Gourion, UniversitéBar-Ilan) ou palestiniennes (Al Quds)

Responsabilités Collectives
Nommé enseignant-chercheur en 1992, j’avais précédemment assuré d’autres responsabilités collectives : J’ai participé de nombreux conseils d’administration dans le champ médico-social, et en particulier dans le champ de la formation. J’ai dirigé pendant 2 ans, l’IRFFD de Montpellier, habilité par l’Ecole nationale de la santé publique, à la préparation du CAFDES, avec un budget de 1,8M francs, assurant la gestion administrative et la GRH (3 permanents et 18 vacataires) ; en 1994, m’a été proposé la direction de l’IRTSS de Montpellier, refusée pour cause de nomination de Pr à Paris. Je suis actuellement membre du CA et du bureau du CIDE, qui assure la gestion de plusieurs établissement à Ville d’Avray et Issy les Moulineaux.

J’ai assuré des responsabilités (membre du CA, membre du bureau, responsabilités diverses), dans deux associations psychanalytiques successivement, l’Association Freudienne (devenu Association lacanienne internationale, après mon départ) et Espace analytique. J’ai organisé depuis 1980, dans ou hors du cadre universitaire, de nombreux colloques, dont certains de dimension internationale (voir plus haut)

Depuis 1992, j’ai privilégié les responsabilités universitaires, d’abord dans un cadre local puis dans un cadre national, voire international (Brésil). (Voire détail ci-dessous) Conseiller municipal de Chatou (78) depuis 2008 (tête de liste MoDem), j’ai animé la commission «enseignement supérieur et recherche» du Mouvement Démocrate.

Depuis mars 2014, Maire-adjoint, chargé du développement durable et du patrimoine public, à Chatou.

Depuis 1977, avec quelques interruptions, je suis syndiqué CFDT, puis SGEN.

Responsabilités administratives :
• Membre élu du CEVU de Paris 13, de 1998 à 2002
Directeur du département de psychologie à l’Université de Nice, de 1992 à 1994. Membre du conseil de département, à Paris 13, de 2002 Membre du conseil de l’UFR psychologie, depuis 2009 jusqu’en décembre 2011 Membre du conseil de l’Ecole Doctorale « cognition, langage, éducation » de L’UP , puis AMU Membre de plusieurs CSE (16ème et 69ème) ; dont un mandat de président, à Paris 13
Membre de la CSE 16ème à l’Université de Provence (VP) Membre des CSE de Paris7, puis de Poitiers. Membre de l’ensemble des CDS sur les postes de psychopathologie clinique de l’UP puis AMU depuis la réforme, dont plusieurs présidences. Participation à d’autres CDS d’autres universités
Directeur du CIDO (centre information, documentation et orientation) de Paris 13, de 1997 à 2000. Responsable du plan réussite en licence pour l’ensemble de l’université (secrétariat de 4 personnes, 4 COP, 2 PRAG)
Membre élu de L’UFR puis du pôle PSE, à AMU, de 2004 à 2014.

Participations à des instances nationales.
Membre élu du CNU de 1999 à 2007 (2 mandats). J’ai également participé de 2004 à 2007 à la commission d’appel des PEDR.
• Responsabilités exercées dans les Agences Nationales
Expertises régulières auprès de la MSTP6, de 2003 à 2007
Expertises menées auprès de l’AERES : 16 participations à comités de visite EA, dont 7 présidences, 3 participations à comités de visite d’ED, dont 1 présidence, membre de la commission d’expertise des licences en 2009, et des master en 2012. Aucune participation en 2010-2011 pour cause d’expertise de mon EA d’appartenance.
Expertise de la faculté des sciences sociales et politiques de L’UCIL (Université de Lausanne), en juin 2013
Membre de la commission d’actualisation de la liste des revues de psychologie ergonomie et éthologie, depuis sa constitution en 2008. Co-animateur avec la déléguée scientifique d’un groupe de travail sur les revues de psychanalyse et psychopathologie.
J’ai effectué quelques expertises ANR (CIFRE, conventions de recherche, etc.)

PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS
Ouvrages individuels
– Manifeste déiste d’un psychanalyste juif, à paraître octobre 2018, Erès, Toulouse
– La Dénégation, de Sigmund Freud, présentation et commentaire , Collection Freud à la lettre, Editions in Press. 2017. Ainsi que Edition poche réduite, In Press, 2017
– Le Sujet en état limite, éditions Denoël, octobre 1999, Paris (traductions espagnole et portugaise). Editions de poche, Toulouse, Erès, 2017.
– Court traité de pratique psychanalytique, Erès, 2011, Toulouse
- Pour En finir avec la guerre des psys, Paris, Albin Michel, 2010, Paris
– Le Passage adolescent, de la famille au lien social, éditions Erès, 1996, Toulouse (traductions espagnole et portugaise), réédition poche 2010.
– L’Adolescent et le psychanalyste, éditions Rivages-Payot, 1990, Paris (traductions espagnole et portugaise), réédition poche, pbp, 1996, 2009, Paris
– O que os adolescentes ensinam aos psicanalistas , éditions USP, 2002, Sao Paulo (en portugais)

Directions d’ouvrages
– Genre et Psychanalyse, la différence des sexes en question, avec F. Chevalier, Toulouse, Erès, 2016.
– Crianças e adolescentes; encanto e desencanto, avec C. Mascarenhas Ferrandes Ediceos linguagem, USP, Sao Paulo, 2012
– De l’infantile au juvénile, avec Michèle Benhaim, Eres, Toulouse, 2006
– Sortir; l’opération adolescente, éditions Eres, Toulouse, 2000
– Y a-t-il une psychopathologie des banlieues?, éditions Erès, 1998, Toulouse.
– L’Interdit de la représentation, éditions du Seuil, 1984, Paris.
– La Psychanalyse est-elle une histoire juive?, éditions du Seuil, 1981, Paris.

Chapitres d’ouvrages (sans mention seul auteur)
« théories des genres et théorie sexuelle », Genre et psychanalyse, la différence sexuelle en question, Toulouse, Erès, 2016
« Le surmoi collectif ne promeut que des idéaux de néant », L’Idéal et la cruauté, subjectivité et politique, de la radicalisation, editions Lignes, Paris, 2015
« Contre Dieu, tout contre, à propos de Spinoza », Actualité de la psychanalyse, Toulouse, Erès,2014
« Freud, un autre élève de Brentano », dans « Corps, désir, conscience ; phénoménologie etpsychanalyse », Aix-en Provence, PUP, 2013,
« Robert Misrahi, un enseignement philosophique », in Robert Misrahi, une philosophie dubonheur, Nouvelles éditions Cécile Defaut, 2013
« Le désir et l’intérêt » dans Marx, Lacan, l’acte révolutionnaire et l’acte analytique, Erès,2013,
« a-cidade, ensaio sobre as condutas no meio suburbano », in Crianças e Adolescentes :encantos e desencantos, Ediceos linguagem, USP, Sao Paulo, 2012 J.J. Rassial, L.Petit
« Tuché et automaton », la répétition en musique et en psychanalyse, Variations sur la jouissance musicale, éditions ALI, Paris, 2012

Préface du livre de Robert Lévy L’Infantile en psychanalyse, Erès, Toulouse, 2008
« L’Elangue paternelle »,Yiddishkeit et psychanalyse ; le transfert à une langue, MJW éditions,Paris, 2007
« L’Œdipe et son destin »,De l’infantile au juvénile, Eres, Toulouse, 2006
« Como sair de uma garrafa de Klein », Adolescencia : um problema de fronteiras, APPOA,Porto Alegre, 2005
« Peut-on devenir folle ? », Peut-on devenir fou ?, Eres, Toulouse, 2004
« Préface » à (en portugais), Telma Queyroz, le sujet du sevrage, Recife, 2004 Fourment – Aptekman, M. C. , Ouvry, O., Abdelbasset, F., Rassial, J. J. (2003)
« Espace psychique, espace urbain et nouvelles formes du lien socia », in M. de Léonardis, V. Rouyer, H. Féchant-Pitany, C. Zaouche-Gaudron et Y. Prêteur (eds.) L’enfant dans le lien social, 2003 Préface à Injuria, L.F. Lofrano de Oliveira, Editora Unijui, Porto Alegre, 2003
« Ce Que nomme le père », Passage à l’acte : entre perversion et psychopathie », L’Harmattan,Paris, 2002
« La limite entre le réel et la réalité », Le Sujet post-moderne ; psychopathologie des états-limites, L’Harmattan, Paris, 2002
« Amour et forclusion », Tomber en amour, Eres, Toulouse, 2001
« Le sujet-supposé-savoir pour l’adolescent », Le Transfert adolescent, Erès, 2001
« Le Sinthome adolescent », Pourquoi la violence des adolescents, Eres, Toulouse, 2001.
« L’a-cité » dans Les mercredis de Sainte Anne, Paris, 2001
« Préface » à L’Ambivalence maternelle , M. Benhaïm, Eres, Toulouse, 2001
« La libido est masculine… », Le Féminin, un concept adolescent ?, Erès, Toulouse, janvier 2001 – Dufour V., Fourment M-C, Lesourd S., Rassial J-J,
Construction psychique et urbanisme : de l’espace privé à l’espace public, in Penser/agir : dynamiques interculturelles au cœur de la ville, coll. Forum de l’IFRAS – L’Harmattan, 2001
« Declinio do pai ou falha do professor », A Psicanalise, a Educaçao e os Impasses da Subjetivaçao no Mundo Moderno, USP (Presses Universitaires), Sao Paulo, 2000
« Deus ex machina », ouvrage collectif, Dieu et la clinique, Erès, mars 2000, Toulouse
« Réaliser », ouvrage collectif, l’agir adolescent, Erès, Toulouse, 2000 Fourment M.C., Lanouzière J., Rassial J.J.,
« Le Bien de l’enfant », communication à l’Institut de la famille et de la sexualité à l’Université de Louvain. Le Bien de l’enfant, ouvrage collectif, éditions AB, Bruxelles, 1999. Rassial J.J., Fourment-Aptekman M.C.,
« L’Intelligence de l’adolescent », ouvrage collectif sous la direction de C. Boukobza, Où en est la psychanalyse?, Eres, Toulouse, 1999.
« L’Adolescent et les limites », en portugais, O Adolescente e a modernidade, tome 1, ouvrage collectif, Escola lacaniana de psicanalise, Rio de Janeiro, 1998.
« La banlieue et la limite », ouvrage collectif, Y a-t-il une psychopathologie des banlieues?, Eres, Toulouse, 1998.
« Du Changement dans la cure psychanalytique de l’enfant », en portugais dans Neurose infantil versus neurose dacriança, ouvrage collectif, éditions Artes Medicas, Brésil, 1997.
« A Adolescencia como conceito da teoria psicanalitica », en portugais dans Adolescencia, entre o passado e o futuro, ouvrage collectif, éditions Artes Oficios, Brésil, 1997.
« Un temps pour l’adolescence », Les 15-25 ans, acteurs dans la cité, Syros, 1995
« Le Psychopathe comme figure contemporaine »L’Exclusion, Malaise dans lacivilisation?,L’Harmattan, 1995
« Introduction » et « Le concept de parents », Parents et adolescence, Eres, 1995 J.J. Rassial, A. Rassial
« Le Livre et les idéaux de l’adolescence », , L’Adolescence, rencontre de l’écriture, Eres, 1994
« La direction de la cure de l’obsessionnel », La Direction de la cure, Point-hors-ligne, 1994; traduction allemande dans la revue Riss, 1996.
« Opération adolescente et limite de l’enfant à l’adulte », Les Etats-limites, AFPEP, 1993; sous la direction de J. Bergeret
« Pourquoi faire une seconde tranche? », Pourquoi faire une analyse?, Eres, 1993
« Les Parents de l’adolescent », Adolescents dans la cité, Eres, 1992
« La Tristesse est-elle une maladie? », Alain/Freud, essai pour mesurer un déplacement anthropologique, Institut Alain, 1991 JJ Rassial, A Rassial
« L’Image inconsciente du corps », , Quelques pas sur le chemin de Françoise Dolto, Seuil, 1988
« Comme le nez au milieu de la figure », L’Interdit de la représentation, Seuil, 1984
« Disposition des analystes en 1983 », L’Ethique de la psychanalyse et le coût freudien, Eres,1983
« Je est un Autre », en collaboration avec Roland Gori, Droit et immigration, Edisud, 1982
« Dispersion », La psychanalyse est-elle une histoire juive?, Seuil, 1981

ACL (sans mention, seul auteur) Ont été mentionnés ici les articles « produisant » au sens de l’AERES, en psychologie (revues indexées PsycInfo, ou JCR)
– Rassial, J.J., Salvadero, J., Parodies sportives du discours capitaliste, accepté, à paraître dans Cliniques Méditerranéennes
– Sauvêtre, A., Petit, L., Rassial, J.J., La schizophrénie à l’épreuve d’une psychanalyse par le psychodrame : la schize et l’objet, Revista latino americana de psicopatologia fundamental. 2017, vol.20 , n.2, pp.231-246
– Rassial, J.J. De quoi Dieu est-il encore le nom?, Prétentaine, (indexée AERES, section esthétique 18), N°31/32, Janvier 2016,pp. 385-395.
– Petit,L., J.J. Rassial, On ne s’improvise pas improvisateur, Cliniques Méditerranéennes, N°93, mars 2016, pp. 131-144
– Rassial J.J., Chevalier, F., L’Adolescence, l’échec d’Œdipe, revue Adolescence, 2016/4, n°92, pp. 261-270
– J.J. Rassial, R. Levy, M. Benhaïm, M.E.C. Pereira, Real and Reality, about Winnicott and Lacan, JAPA, accepté sous réserve de modifications et de nouvelle traduction, en cours de finalisation
– Méloni N., Rassial J.J., Le lien social et le désir dans la recherche d’une orientation professionnelle, Travailler, n°32, 2014/2, pp. 131-150
– J.J. Rassial, N. Guérin, L. Petit, Le lapsus, la langue et l’adolescent, Recherches en psychanalyse, 2014/1, N°17 pp 46- 53.
– N. Guérin, M. Lenormand, J.J. Rassial, Freudian Modalities of Disbelief, International Journal of Psychoanalysis, 95 (5), 819-841, 2014/5
– H. Fulchiron, J.J. Rassial, L’héroïsme à l’adolescence comme mise à l’épreuve des théories infantiles sur la mort, Topique, 2013, 125, 111-123
– J.J. Rassial, L. Petit, M. Lenormand, Playing ou Gaming dans le psychodrame psychanalytique individuel, Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, N°59, 2012-2, pp. 179-186
– L. Petit, J.J. Rassial, P. Delaroche, Dimensions du transfert adolescent et indications thérapeutiques, Revista latinoamericana de psicopatologia fundamental, vol.14, n°4, 2011, pp. 642-659
– L. Petit, J.J. Rassial, Le transfert adolescent et l’indication de cure analytique, Adolescence, vol.75, 2011, pp. 79-86
– J.J. Rassial, La Psychanalyse comme troisième sophistique, Recherches en psychanalyse, publication électronique, Juillet 2010
– J.J. Rassial, M. Benhaïm, No Future, temps grammaticaux et temps subjectif, Cliniques Méditerranéennes, Vol 80,2009, pp.287-300. – M. Benhaim, N. Guérin, J.J. Rassial, Entre affect et apprentissage, la question de l’inhibition psychique et inhibition cognitive, Evolution psychiatrique, vol 74, n°3, 2009, pp. 339-352
– J.J. Rassial, M.E. Costa Pereira, La validation empirique dans la recherche en psychanalyse, Psychologie Française,janvier2008, pp 71-80
– B. Haie, J.J. Rassial, Sinthome et fantasme à l’adolescence, Adolescence,n°26 , mars 2008, pp237-247
– J.J. Rassial, M. Benhaïm, J. Hamad, B. Jacobi, Temps, structure et genèse, Evolution psychiatrique, volume72, n°3, juillet-septembre 2007, pp 469-476
– Psicopatologia do endividamento excessivo, Agora, vol 8 numero2, décembre 2005 – La recherche et la trouvaille, Clinique Méditerranéenne, printemps 2005, n°71, pp 169-176.
– Questoes pos-modernas e psicanalise, Percurso, 2004, n° 31/32, pp135/148 . Réédité en volume, Psicanalise intrevista, volume 2, Sao Paulo, Estaçao liberdade, 2015
– J.J. Rassial, E. Bidaud, P. Lévy, La Crise du sujet, Connexions, n°76, décembre 2001, pp 105- 113
– Quel père est en déclin ?, Cliniques méditerranéennes, n°64, printemps 2001
– L’Adolescence chez Lacan et les lacaniens, Adolescence, tome 35, printemps 2000
– De la structure au sinthôme, Adolescence, tome 36, automne 2000.
– L’Etat limite, Evolution psychiatrique, Volume 72, tome 3, printemps 2000, pp.371-374
– Les violences sexuelles, Adolescence, tome 31, 1998.
– L’amour de son semblable, Adolescence, N° spécial 1997.
– Un clivage du surmoi?, Cahiers de Psychologie Clinique, 1996
– Psychopathologie du toxicomane-man, Cliniques méditerranéennes, n°47/48, 1995
– L’Oui de l’analyste, Cliniques méditerranéennes, n°39/40, 1994
– L’Intransigeance de la vertu, Cliniques méditerranéennes, n°37/38, 1993
– L’Amour du semblable et la profession de l’homosexuel, Adolescence, tome 7 vol 1, 1989
– Linquere, delinquere, Adolescence, tome 5 vol 1, 1987
– Quelques remarques sur l’interprétation psychanalytique, Cliniques méditerranéennes, n°9/10, 1986
– Toxicomanie et alcoolisme; l’horreur et le dégoût, Cliniques méditerranéennes, n°7/8, 1985
– La Rencontre de l’analyste et de l’adolescent, Cliniques méditerranéennes, n°3/4, 1984
– Le Cas et la cause, Connexions, n°40, 1984

ACLN (sans mention, seul auteur)
Rassial, J.J., Le Nom de l’Autre en tant qu’il n’existe pas, Figures de la psychanalyse, N°40, 2017, pp189-194.
Rassial, J.J., de l’adolescence restreinte à l’adolescence généralisée, Figures de la psychanalyse, N°38, 2017, pp 33-38
Rassial, J.J., L’invention de la règle fondamentale et le désir de l’analyste, Figures de la psychanalyse, N°32, 2016 pp. 93-97
Rassial J.J., Freud, Debussy, Mallarmé, Cézanne ; le réel, le silence, le vide et le blanc , Insistance,n°5, 2011, pp.35-42
L. Petit, J.J. Rassial, P. Delaroche, Psychothérapie des adolescents. De la nécessité du psychodrame psychanalytique individuel, Psychologie clinique, n°27, 2009, pp. 105-116
Benhaïm M., Rassial J.J., La Féminisation du savoir, Cahiers de l’Infantile , n°6,Printemps 2008 – Psychanalyse et psychologie à l’université aujourd’hui, Psychologues et psychologies, n °201-202, octobre 2008
– J.J. Rassial ,Y. Tostain, N. Guérin, , Rationalité psychanalytique et orientation du réel, Psychologie clinique, n°23, juin 2007, pp 211-230
– Clinique du surendettement, Psychologie clinique, n°21, septembre 2006
– L’Analyse du troisième genre, Figures de la psychanalyse, n° 5, Printemps 2006
– Do amor que nao seria semblante, Revista da associaçao psicanalitica de Curitiba, 2006
– L’énigme du père réel, Figures de la psychanalyse, n°8, printemps 2005, PP 137-142.
– O pai real e os pais imaginarios, Estilos da clinica, n° 17, printemps 2004, pp 137-142
– L’OEdipe est-il encore universel ?, Cahiers de l’Infantile , n°2, hiver 2003a, n°7, 2004.
– Os nos adolescentes, avec O. Douville et E. Bidaud, entretien, Revista da associaçao psicanalitica de Porto Alegre, n°23, 2003
– Entrevista, avec comité de rédaction, Revista latinoamericana de psicopatlogia fundamental (ISI) Ano V, n. 4, 2002
– L’Analyse du troisième genre, Figures de la psychanalyse, n° 5, Printemps 2002
– V. Dufour, S. Lesourd, M.C. Fourment, J.J. Rassial, Clinique de la banlieue ; questions méthodologiques à la lecture psychanalytique des phénomènes sociaux, , Psychologie clinique, juin 2001
– Psychanalystes dans la cité, Journal des psychologues, janvier 2001.
– L’infantile comme concept, Cahiers de l’infantile, N°1, octobre 2001
– A quelle question l’adolescent suicidaire répond il non?, Psychologie clinique, janvier 2000
– Ce que l’adolescence enseigne au psychanalyste, Cultures, novembre 2000.
– Défaillance du père ou défaillance du maître, publications de la FNARS, 2000.
– La Rencontre de l’Autre sexe, publication Fripsy, 2000
- Go ; sur l’exclusion, publications de l’AFI, 2000
– O adolescente e o sintoma, Estilos da clinica, Sao Paulo, 1999
– Le sinthôme adolescent, Journal français de psychiatrie, novembre 1999.
– Note de lecture de « C. Chabert et coll. Névroses et fonctionnements limites », Bulletin de psychologie, 1999.
– Un Clivaje des superyo, Psicoanalisis; sujeto, discorso, cultura, Textos de docencia universitaria, Universidade Diego Portales, Santiago du Chili, 1999.
– L’Héritage Dolto au risque de la critique, L’Ecole des parents, n°l, 1999.
– L’Adolescent dans tous ses états, Apertura, volume 15, 1999.
– Les Langues de l’adolescent, Cahiers de l’Association Freudienne, 1999.
– Ce que Freud a réussi avec l’Homme aux loups, communication, Le Trimestre psychanalytique, 1997 trad. portugaise dans Ato & interpretaçao, ouvrage collectif, éditions Artes oficios, Brésil, 1998.
– A. Muxel, J.J. Rassial, sociologie et psychanalyse ; rencontres sur la transmission familiale, , PTAH n°3/4, 1998.
– Transgressions des normes, aujourd’hui, Sauvegarde de l’enfance, n°l, 1998.
– Y a-t-il un inceste fraternel?, Ecole des parents, l997.
– Hypothèses sur l’état limite, Bulletin belge de l’Association Freudienne, 1997.
– Le Lien fraternel est-il anti-oedipien?, La Lettre du grape, n°24, 1996.
– Hipoteses sobre adolescencia, Revista da Associaçao Psicanalitica de Porto Alegre, n°l 1, 1996.
– De l’autorité au surmoi collectif, Le Trimestre psychanalytique, vol.2, année 11, 1996.
– 3 conférences sur l’Homme aux loups, publication de 1’AFI, 1996.
– La place de la cure personnelle dans la formation du psychanalyste, Documents du centre de formation des psychothérapeutes de l’Université catholique de Louvain, 1996.
– Sibony C., Rassial J.J., Montalti J.P. Au risque du sujet ; à propos de la substitution, Interventions, n°5O, 1995
– Comment rencontrer l’adolescent délinquant ?, Mille lieux ouverts, n°9, Bruxelles, 1994
– Le Goût du risque, Santé publique, n°1, 1992
– Déposition, Le trimestre psychanalytique, vol 4, année 7, 1992
– Lecture du Pubertaire de P.Gutton, Cliniques méditerranéennes, n°34/35, 1992;
– Note de lecture – Lecture de La Folie privée d’A.Green, Le discours psychanalytique, n°6, nouvelle série, 1991
– L’Erotomane et le jaloux, Le trimestre psychanalytique, tome 6 vol 4, 1991
– Remarque sur le Verlan des beurs, La Psychanalyse de l’enfant, n°6, 1990
– Ote-moi d’un doute; cogito et névrose obsessionnelle, Le trimestre psychanalytique, tome 5 vol 4,1990
– Peut-on parler d’états-limites à l’adolescence?, entretien avec P. Gutton et M.Czermak, La Psychanalyse de l’enfant, n°5, 1989
– Lien conjugal et lien fraternel, Le trimestre psychanalytique, tome 1 vol 1, 1987
– La légende du Golem, Mi-Dit, n°15, 1987
– La Figure et le réel, Mi-Dit, n°12, 1986
– Gori R., Rassial J.J., Freud 1905, Mi-Dit, n°5, 1985
– L’Epreuve du feu; adolescence et service national, Mi-Dit, n°6/7, 1985
- L’Envers de la croyance, Mi-Dit, n°9, 1985
– De quelques conséquences d’un changement de voix, Nodal, n°1, 1984
– Le but des entretiens préliminaires, Mi-Dit, n°1, 1984
– Limites de la formalisation en psychanalyse, Mi-Dit, n°3, 1984
– Les Mécomptes du père Noël, Littoral, n°11/12, 1984
– Le désir de l’analyste d’enfants, Le discours psychanalytique, n°7, 1983
– Les Quatre vérités, Le discours psychanalytique, n°9, 1983
– L’Ennemi et le traître, Le discours psychanalytique, n°3, 1982
– Hypothèses sur l’adolescence, Le discours psychanalytique, n°1, 1981
– Comptes et mécomptes dans la formation des psychanalystes, Analytiques, n°3, 1979

Communications et conférences invité internationales (sélection depuis 1999 par ordre chronologique)
Pour des raisons de santé, j’ai du annuler tous mes engagements à l’étranger entre mai 2012 et juin 2013
Au Brésil
« Adolescence en zone suburbaine », rapport, colloque de l’Université de Rio, août 1999 « La division paternelle », Colloque du LEPSI, USP, Sao Paulo, août 2000
« Ce que l’adolescent enseigne au psychanalyste », cycle de 8 conférences, USP, Sao Paulo, avril,2002.
« L’Espace adolescent », colloque de l’Université fédérale de Porto Alegre, août 2002
« Souffrance individuelle et collective », congrès de l’association brésilienne de psychopathologie fondamentale, Recife, septembre 2002
« Ce qu’il faut oublier pour apprendre », colloque Lepsi,USP, Sao Paulo, octobre 2002
« Les nouvelles formes de délinquance », cycle de 12 conférences sur l’ensemble de l’année 2003, dans le cadre du Maestrado de psychologie de l’Université de Sao Paulo
« Le statut du féminin à l’adolescence », 2 conférences dans le cadre du maestrado de psychologie de l’Université catholique de Recife, mars et août 2003
« psychanalyse et institution », cycle de 8 conférences (avril et août 2004), à l’UNICAMPS (Campinas), faculté de médecine.
« Adolescence et état-limite », conférence au Laboratorio de psicopatologia fundamental de la PUCde Sao Paulo, avril 2004
« RSI », trois cours de 3h au mestrado de psychologie de l’USP, août 2004 « Féminité et culture », trois cours de 3h au mestrado de psychologie de l’Université catholique de Recife, août 2004
« La culture comme concept freudien », conférence en symposium au Congrès international de psychopathologie fondamentale, Rio de Janeiro, septembre 2004.
« Questions sur la modélisation de la cure psychanalytique », trois cours de 2h au Congrès international de psychopathologie fondamentale, Rio de Janeiro, septembre 2004
« La subversion du surmoi », colloque LEPSI, USP, Sao Paulo, octobre 2004
« Direction de cure des sujets en état limite », conférence Université fédérale de Joao Pessoa (médecine), février 2005
« La question des limites ; modèles en psychopathologie », conférence USP, avril 2005 « Qu’est-ce qu’un maître ? », conférence, UFRG, Rio de Janeiro, juillet 2005
« question sur la validation dans les recherches en psychanalyse », Conférence inaugurale du congrès quadriennal des équipes de recherche brésiliennes en psychologie, Unicamp, Campinas, juillet 2005
« adolescence et modernité », conférence, PUC, Sao Paulo, août 2005 « La mère symbolique », intervention, colloque « prévention des risques en pédo-psychiatrie », USP, août 2005
« Délinquance et orientations thérapeutique et institutionnelles », PUC Porto Alegre, août 2005 « Transfert et répétition », Conférence invitée, UNICAMP, Campinas, Bresil, mars 2006
« Psychothérapies et psychanalyse », cours de mestrado, PUC Porto Alegre, août 2006
« Recherche en psychanalyse et recherche psychanalytique », conférence invitée, UNICAMP, août 2006
« Perversion et adolescence », conférence invitée, SPIDE, Rio de Janeiro, août 2006__ « Psychanalyse et psychologie aujourd’hui », Conférence du Congres international de psychopathologie fondamental, Belem, Bresil, septembre 2006
« La pratique actuelle de la cure avec l’adolescent », série de 3 conférences, et un cours de 9h, à Sedes Sapientiae, Pôle universitaire privé de Sao Paulo, mai 2007
« Le négatif de la perversion », conférence inaugurale du colloque Actualité des perversions, coorganisé par Espace Analytique et le département de psychologie sociale de l’USP, Sao Paulo, août 2007.
« L’évaluation en psychanalyse », conférence invitée à l’UNICAMP, Campinas, novembre 2007
« Constitution de la langue maternelle », conférence au laboratoire de linguistique de l’UNICAMP, Campinas, avril 2008
« L’interprétation dans la cure du sujet en état limite », conférence invitée à l’UNICAMP, Campinas, Brésil, août 2008
« Qu’est-ce qu’une faute ? », colloque Les adolescents , La violence et le droit, Brasilia, septembre 2009
« Psychopathologie des adolescents de banlieue », colloque Adolescence et culture, université de Sao Paulo, juillet 2010
« La spécificité de l’adolescence est-elle compatible avec les classifications psychiatriques actuelles ? » conférence invitée, UNICAMP, psychiatrie, Campinas, avril 2014
« les variantes de la psychanalyse avec les sujets psychosés » conférence invitée, USP, avril 2014

International hors Brésil
« L’Intelligence de l’adolescent », Conférence à l’ U.C.Louvain, octobre 1999
« Le Sinthôme adolescent », Colloque international de psychopathologie, Beyrouth, avril 2000
« Violence mythique et violence adolescente », Congrès de la Société Turque de Psychiatrie, Istambul, juin 2003
« Commentaire de « l’Amérique » de Kafka », exposé au colloque Kafka, d’Espace analytique, Prague, avril 2004
« Les Etats de la structure », conférence, Espace Tunisien de psychiatrie, Tunis, avril 2007
« Winnicott et l’adolescence ; la question du réel », exposé lors du colloque international Lacan/Winnicott, Londres, mai 2008
« Les contre-indications à la cure psychanalytique », conférence lors du colloque sur Les débuts du traitement, Athènes, mai 2008.__
« Le passage adolescent », conférence invité à l’université de Beer Scheva, Israel, Novembre 2008 « La psychanalyse comme troisième sophistique », colloque Les origines grecques de la psychanalyse, Université d’Athènes, octobre 2009 « La promesse oedipienne », communication au colloque de Convergencia
« Que peut-on attendre d’une psychanalyse », première intervention à Paris, suivie d’une intervention à Buenos Aires en 2011 et à New York en 2012.
« Le cadre analytique », conférence à l’Université d’Istambul, février 2010
« Les entretiens préliminaires », conférence à l’Université d’Istambul, novembre 2010 – Bonnet, A., Benhaim, M., Rassial, J.J., Pedinielli, J.L. (2010). « Emotional deficit and dependence on psychoactive substances among young adults ». International congress of Addiction, Addictions 2010, November, Washington, U.S.
« Y a-t-il un désir féminin ? », conférence invitée, Université d’Athènes, février 2011 « Logique de l’interprétation », conférence à l’Université d’Istambul, avril 2011
« paradoxe de l’humanisme : ce que le 16ème siècle nous apprend », conférence au CNRS, Tel Aviv, novembre 2011
« Les adolescents et l’anonymat de la prise en charge », conférence à l’Université catholique de Louvain, département psychothérapies, novembre 2012
« La question du genre à l’adolescence », séminaire de 5 séances, organisé par l’institut français de Jérusalem (CNRS) en collaboration avec plusieurs universités et ministères, décembre 2013- 2014, Israël
« L’approche psychanalytique de l’adolescence », conférence invité Université Al Quds, Jérusalem, Janvier 2014
« actualité de la psychothérapie institutionnelle », Institut français de Jérusalem (CNRS), octobre 2014
« Psychanalyse et déisme », Université Bar Ilan, Tel-Aviv, octobre 2014.
« Le surmoi adolescent », « la religion adolescente », conférences invitées, Institut de criminologie, UCL, Louvain la neuve, février 2017
« L’Autre sexe », conférence invité, IRPA (institut de formation de psychothérapeutes), Grottamare (Italie), 27 janvier 2018
« les questions que l’adolescence posent à l’humanité », conférence invitée , institut de sinologie, Université de Taïwan, Taipei, République de Chine.

Communications et conférences invitées nationales (sélection depuis 1999)
« Réaliser », Colloque de l’Université de Strasbourg, décembre 1999
« Un seul sexe ? », colloque de l’Institut de psychanalyse de l’adolescent, Paris, mai 2000
« A quel Autre s’adresse l’adolescent maghrébin ? », colloque de l’Association Freudienne, Paris, mai 2001
« L’OEdipe est encore universel ? », colloque Lepsi/Urpp, Bobigny, octobre 2001
« Forclusion et langue maternelle », Journée du DEA, Villetaneuse, janvier 2002
« L’adolescent et la rue », colloque Adolescence/Bachelier, Marseille, janvier 2002
« Le Surmoi collectif », journée de l’Ecole doctorale Vivant et Sociétés, Villetaneuse, mai 2002
« La Recherche et la trouvaille », colloque du Sieurpp, Paris juillet 2002
« Le Savoir du jaloux », colloque CIRPC/ laboratoire Psychanalyse et médecine/Espace analytique, Paris, septembre 2002
« La langue maternelle », décade de Cerisy, Psychanalyse et langage, juillet 2003
« Toxicomanie et performance », conférence à La Terrasse, CMP Toxicomanie, janvier 2004
« Formes modernes des pathologies adolescentes », Université Toulouse le Mirail, février 2004
« Psychanalyse à l’université », intervention en table-ronde au Congrès d’Espace Analytique, Paris, mars 2004
« Amour, sexualité, adolescents et parents », conférence à l’Ecole des parents et des éducateurs, Marseille, mars 2004
« Le réel et la réalité », colloque du centre Etienne Marcel, novembre 2004
« Qu’est-ce qu’une faute ? », colloque Qui n’est pas psychopathe ?, Le Bachelier, Paris, mai 2005
« Institutions hospitalière et médico-sociales face aux pathologies adolescentes actuelles », programme formation de la Fondation de France, Hôpital d’Alès, 3 journées, septembre 2005
« Temporalité et psychogenèse », colloque Le temps dans la psychanalyse, Espace Analytique mars 2006
« Adolescence et toxicomanie », conférence, Marseille, colloque de l’AMPTA, octobre 2006
« Actualité des théories psychanalytiques de l’adolescence », conférence au congrès des CEMEA, novembre 2006
« No future », conférence, colloque de Cliniques méditerranéennes, Marseille, décembre 2006
« La fonction éducative avec l’adolescent d’aujourd’hui », Conférence, Association des directeurs d’établissements sociaux du Centre, avril 2007
« L’envers de la perversion », Cercle freudien, Paris, octobre 2008
« Ce qu’il faut oublier pour apprendre », exposé au colloque d’Espace Analytique, « On forme un analyste », Paris, mars 2009
« Actualité de Totem et Tabou », Colloque de la FFPP, Paris, Octobre 2009 «l’angoisse du praticien en médecine », conférence à Besançon, novembre 2009
« Logique de l’interprétation : le principe de dé-charité», conférence à Poitiers, décembre 2009
« L’événement Cézanne/mallarmé/debussy », conférence à Décade de Cerisy sur Musique et inconscient, septembre 2010
« Devenir homme », exposé au colloque d’Espace Analytique, « Quel homme ? », octobre 2010 « Désir et intérêt », conférence à Décade de Cerisy sur Marx-Lacan, août 2011
« Un enseignement philosophique », conférence à Décade de Cerisy sur Misrahi, philosophe de la joie, juin 2012
« Contre dieu, tout contre », congrès Espace analytique, Paris, septembre 2012
« L’Universel de Spinoza », colloque du Bnaï Brith, Paris décembre 2012
« figurer le réel », colloque « traumatisme et figuration », Aix-en Provence, novembre 2013
« genre et rapport sexuel », colloque Genre et Psychanalyse, Aix en Provence, avril 2015
« de l’adolescence restreinte à l’adolescence généralisé », colloque L’Evenement adolescent, Espace Analytique, Paris, décembre 2015
« l’Autre sexe », colloque DERPAD, Un juste souci du corps, mars 2016
« Le nom de l’Autre en tant qu’il n’existe pas », colloque Psychanalyse et Religion, Espace Analytique, Paris, mars 2016
« L’actualité de la Querelle du Spinozisme », décade Les Psychanalystes , lecteurs de Spinoza, Cerisy-La-Salle, septembre 2016

DIRECTION DE THESES

NOM et prénom 1ère Inscr. Soute-nance TITRE Devenir
LESOURD Serge 1994 1996 De l’Autre maternel à la construction du féninin Professeur U Nice
BENHAIM Michèle 1994 1997 L’ambivalence maternelle Professeur AMU
LOFRANO Fernando 1996 1999 Effets psychopathologiques de l’injure Pr. Titular UFRG
ZEMMOUR Norbert 1997 2000 Fondements métapsychologiques de l’intelligence Psychiatre d’exercice privé
SOONEKIND Eric 1996 2001 La substitution comme catégorie de la pensée moderne Psychologue sect. Médico-social
QUEYROS Telma 1997 2001 Du sevrage au sujet Pr.Tit. psychiatrie Univ Joao pPessoa
TRONO Cosimo 1996 2001 Poétique de l’interprétation : lettre et parole en littérature et psychanalyse Psychologue sect. médico-social
LAZNIKMarie-Christine 1998 2002 Sexualité à la ménopause Psychologue-psychanalyste
BARROCAS 1998 2002 Expérience mystique et jouissance masculine Pr. Adj. Univ. Fed. Ceara
LOPEZ Lolita 1999 2002 Les épreuves de détresse dans les exploits sportifs de haut niveau Psychologue secteur médico-social
LIMA Celina 1999 2002 La construction du féminin et le regard de l’autre : le journal intime Pr.adj. UNIFOR
ZMERI-FREJ Nanette 1997 2003 Le don du nom et son empêchement Pr.Tit Univ. Catho. De Recife
LEVY Robert 2000 2004 La notion d’infantile comme concept psychanalytique Psychologue, directeur CMPP
ABREU Rosana 1999 2004 L’objet dans l’acte délinquant Dir Rech. Ministère justice RGS
POLI Maria-Cristina 2000 2004 Aliénation et séparation à l’adolescence Pr. Adj. UFRJ
GUERIN Nicolas 2001 2004 L’état de certitude ; approche psychanalytique des cariétés de l’incroyance MCU HDR AMU
TOSTAIN Yann 2001 2004 L’intime et l’ »extime » ; à propos de l’inquiétante étrangeté Psychologue hospitalier
HAIE Brigitte 2000 2005 La construction du fantasme à l’adolescence Psychologue hospitalier
PAUMIER Laurence 2000 2005 Le don maternel : injonction et psychose Psychologue sect. Médico-social
BRADLEY Luiza 2000 2006 Toxicomanie et fonction maternelle Pr. Adj. Univ. Catho. De Recife
CHAGNY Sabine 2005 2009 Ecrits inspirés : de la schizophrénie dans ses rapports à la paranoïa Psychologue sect. formation
LENORMAND Marie 2008 2011 Champ et fonction du jeu dans la psychothérapie des enfants MCU AMU
CHEVALIER Fanny 2007 2012 Le désir au féminin et ses avatars MCU AMU
FARACI Fiona 2007 2012 L’image du corps féminin; culture et sexuation MC Université allemande Istambul
MEZRAHID Julie 2009 2013 Logiques du délire ; méconnaissance et psychose Psychologue hosp.
COHEN-SOLAL Henri 2008 2013 Freud le passeur EC Beer Scheva Israel
FERNANDEZ Isabel Cotutelle Buenos Aires 2011 2014 La pulsion épistémophilique ; le savoir à l’épreuve de la pulsion Psychologue Hosp.
MELONI-JOHNSON Dominique 2011 2014 Les déterminants psychiques du choix d’orientation professionnelle MCU Caen
FULCHIRON Héléna Co-dir L. Petit 2012 2016 Les théories infantiles de la mort Psychologue hosp.
IFFLI Sandie Co-dir D. Humphreys 2012 2016 L’injonction surmoïque chez le criminel non psychotique Psychologue pénitentiaire
LEHAIRE Célia Co-dir N. Guérin 2012 2016 De l’hallucination à la perception : approche développementale et psychopathologique Psychologue hosp.
ANDRAUD Christelle 2012 2017 Pour un usage psychanalytique du concept de Volonté, de Shopenhauer à Freud Psychologue clinicienne
SAUVETRE Audrey 2013 2017 Le sort du désir dans la schizophrénie Psychologue hosp.

THESES EN COURS
– Olga BERSENEVA (2014), Mascarade féminine et parade virile, en codirection (50%) avec L. Petit
– Loïc BACH (2014), Le principe de surdétermination chez Freud et ses conséquences dans l’épistémologie de la psychanalyse et de la psychopathologie
– Uranie MICHET ( 2015), L’influence de Goethe et du romantisme allemand chez Freud et dans la psychanalyse, en codirection (50%) avec A. Nuselovici (CIELAM)
– Mélanie FAKHEUR (2016), Espace de la banlieue, lieu du sujet
– Nicolas ROBERT (2016), Semblant et simulacre, étude comparative de Lacan et Deleuze.en co-direction (50%) avec S. Lojkine (CIELAM)
– Christelle MASSACRIER (2016), Au-delà du corps sexué : une lecture psychanalytique du transhumanisme
– Aloïsse MOUSSARD (2017), la fin de l’analyse et le désir de l’analyste
– Mégane HERITIER (2017), La signification et la logique de l’interprétation dans l’acte psychanalytique

Parrainage 6 HDR
– Gérard Pommier, Université de Provence, 2004, nommé Professeur à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, en 2005, actuellement émérite.
– Michèle Benhaïm, Université de Provence, 2007, nommée Professeure à l’Université de Provence, en 2010
– Mario E.C. Pereira, Université de Provence, 2008, nommé Professeur à l’Université de Provence, en 2009, Professeur de Psychiatrie à UNICAMPS en 2012
– Nicolas Guérin, AMU, 2016, MCF, qualifié PR CNU
– Laetitia Petit, AMU, 2017, MCF, Qualifié PR CNU
– Marie Lenormand, en cours